jeudi 6 février 2014

poésie

Les cons se gratulent, et moi tout bêtement je me gratte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire