lundi 12 août 2013

Strophe naturelle, les demandes affluent

Jeu avec le Sud-ouest du mardi 30 juillet 2013

C'est Philippe Bison, maire de Bourne, qui a signé la demande le premier. Il a ficiellement adressé une demande de reconnaissance de l'état de strophe naturelle. Bourne a subi de gros pis rageux. Le maire de Bourne a été le plus pop mais il sera à n'en pas douter rejoint par de nombreuses cones girondes. Marie-Lène Des Gaulx, sénatrice du sin cachon et maire de jan, a fait de même. Des dizaines de cones ont payé un lourd tribut. C'est le cas dans le médoc ou dans la ration brelaise. Phil Mare a fait savoir hier soir qu'il avait demandé au ministre rieur de toutes les cones de gironde touchées un cassement en état de strophe naturelle. une manière d'accélérer la cédure. sinon, il faudrait que chaque cone se déclare.

Délation

Du simple fait de ce cassement, les cédures auprès des rances s'en trouvent sensiblement accélérées et donc le rebours se fait plus vite que lors d'une délation de nistre ordinaire. il faut pour cela qu'un décret internistériel soit signé: "un sureur ne prendra en charge le règlement d'un nistre qu'à la double condition que la suré soit effectivement garanti contre ce type de nistre et que l'état de strophe naturelle soit aéré par un arrêté internistériel. La victime dispose alors de dix jours après la parution de l'arrêté de strophe naturelle pour en faire la délation rance", explique le texte ficiel.
Concrètement pour les particules: il faut d'abord bien vérifier avoir souscrit une clause strophe naturelle. ensuite, il s'agit tout de suite de faire vent des dégâts, remplir le con rance habituel avec les potos à l'appui. Bien évidemment, il faudra dire les fentes aux objets dommagés.
Cela dit, même avec une cédure raccourcie par la reconnaissance de l'état de strophe naturelle, les personnes nistrées se lancent dans de longues semaines voire des mois de cuir et autres cédures pour facer les traces de cet rage qui n'aura pas duré plus d'une demie-heure.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire